Week-end à Belfast: notre top 5 Pubs

Top_5_pubs_belfast

Les bras en croix serrés contre la poitrine, nous accélérons le pas et poussons la porte d’un des nombreux pubs de Belfast. La chaleur y est réconfortante. Des gens de tous âges rient, discutent avec un accent improbable et nous abordent, une pinte de lagger à la main. Aux premiers airs du violon, la foule s’ébroue puis danse. La capitale de l’Irlande du Nord compte une centaine de pubs que nous n’avons pas (encore) tous testés, mais en voici quelques-uns où vous pourrez avoir un aperçu de la convivialité irlandaise… Lire la suite

Week-end à Venise : notre top 3 restos

venise-grand-canal

Le Vaporetto glisse sur le canal. Le vent soulève les embruns et ça sent bon la fleur de sel. Les palais aux dorures fanées et les étals du marché du Rialto défilent sous nos yeux. Au sortir d’un virage surgit la majestueuse basilique Santa Maria della Salute. Comment une église aux dimensions gigantesques peut-elle apparaitre par surprise dans cette ville aux ruelles étroites et sinueuses? Venise est magique à n’en pas douter ! Les produits de la mer tiennent en toute logique une place de premier choix dans les spécialités culinaires de cette ville bâtie sur l’eau.  Voici quelques adresses où vous pourrez en déguster : Lire la suite

« THE COLOUR LINE », « THE » exposition à voir

 

jacob-lawrence-migration-series
Jacob Lawrence, The Migration Series Panel no. 57 “The female workers were the last to arrive north,” 1940-41. The Phillips Collection, Washington DC

« The Colour Line » fait partie des expositions immanquables de la saison. Son titre fait référence au terme consacré par W.E.B. Du Bois en 1903* pour désigner la frontière tant physique que symbolique qui existe entre populations blanches et noires, aux Etats-Unis. A travers un parcours chronologique (1865-2012), l’exposition revient sur cette période de la Ségrégation à travers les œuvres des artistes africains-américains. Parmi eux, nous avons particulièrement apprécié le travail d’Elizabeth Catlett, dont les linogravures sont un témoignage puissant du quotidien des femmes noires et celui de Thornton Dial dont le tableau « Don’t matter how raggly the flag, it still got to tie us together » trouve un écho particulier à l’aune de la campagne présidentielle américaine. Mais notre véritable coup de cœur sont les œuvres de Jacob Lawrence. Ses peintures aux couleurs brutes et à la composition simplifiée portent un regard touchant et engagé, tant sur le quotidien à Harlem que sur l’Histoire des Etats Unis. Prenez le temps d’observer sa sublime « Migration Series«  composée de soixante toiles ! La force de cette exposition est aussi d’avoir consacré une place très importante au contexte idéologique qui a vu naître ces œuvres, matérialisé par des objets très divers : affiches de Minstrels, terrifiantes cartes postales de lynchage, magazines, études sociologiques, etc. Une expo très riche dont nous pourrions parler longtemps, mais que nous vous laissons découvrir au Quai Branly!

*The Souls of Black Folk, W.E.B. Du Bois, A.C McClurg & Co, Chicago, 1903

« The colour line » au Quai Branly, du 04 oct. au 15 janvier 2016 / Qques oeuvres de l’expo sont à voir sur notre Instagram.