Blackstar – David Bowie

blackstar-david-bowie
(c) Jonathan Barnbrook

Blackstar est un album pénétrant. Sept chansons (durant de 5 à 10 min chacune) qui vous enveloppent littéralement et dont les mélodies pour certaines d’entre elles ne vous quitteront plus. Les deux premières sont des morceaux de jazz avec une batterie rock où le saxophone absolument grandiose monte en puissance jusqu’à nous mettre des claques dans la tête dans le deuxième titre Tis a Pity whe was a whore morceau en lui-même percutant qui commence par un prophétique « Man, she punched me like a dude ». Ses paroles sont crues, étranges mais envahissantes. Et lorsque Bowie demande « Where the fuck did Monday go ? » dans Girl loves me, la réponse à cette question, qui nous apparaît alors comme fondamentale, semble être la clé pour comprendre le sens de notre existence. Enfin, s’il nous dit dans sa dernière chanson qu’il ne peut tout donner, Bowie nous aura en fait beaucoup donné dans ce dernier album de grande qualité.

Blackstar, D. Bowie, Columbia Records, 2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s