ON A VU, ON A AIMÉ

Junya Ishigami, Freeing Architecture

junya-ishigami-fondation-cartier
Projet pour jardin d’enfants (Chine) par Junya Ishigami. Maquette faite en papiers coloriés, visible à la Fondation Cartier à Paris.

Les projets de Junya Ishigami sont dingues. Rien ne semble effrayer cet architecte japonais de 44 ans, dont le travail a été récompensé par le Lion d’or du meilleur projet à la Biennale d’architecture de Venise en 2010. Ces projets ont des dimensions démesurées, à l’image de la chapelle actuellement en construction en Chine qui culminera à 45 mètres (Chapel of Valley). Ils sont également pharaoniques. Il n’hésite pas à recréer toute une forêt (Botanical Farm Garden), à construire un restaurant dans une grotte de béton artificielle (House and Restaurant) ou bien à se servir d’une seule feuille d’acier de 12 mm d’épaisseur pour faire le toit d’un bâtiment entier (University Multipurpose Plaza). Une autre caractéristique de son style est la place essentielle accordée au paysage dans lequel s’inscrit le bâtiment. Que ce soit au milieu d’un lac, d’un parc ou d’une vallée, la nature n’est pas accessoire, mais fait partie intégrante du projet, à tel point que la frontière entre espace intérieur et extérieur s’efface. A l’issue de cette rétrospective, on se demande qui, de l’architecte qui conçoit le projet ou du client qui le finance, est le plus fou !

Fondation Cartier, 261 Bd Raspail, 75014, Métro Raspail ou Denfert-Rochereau, (du mardi au dimanche de 11h à 20h; nocturne le mardi jusqu’à 22h)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s