ON A LU, ON A AIMÉ

KING KONG THÉORIE, de Virginie Despentes

king-kong-theorie-despentes
(c) Le Livre de Poche

Dans ce court essai daté de 2006, Virginie Despentes raconte son expérience de femme, d’actrice, d’écrivaine et délivre sa vision du féminisme. En s’intéressant aux thèmes du sexe, de la pornographie, de la prostitution et du viol, elle analyse l’image de la femme dans la société française contemporaine. Elle constate que la morale patriarcale et/ou religieuse, qui n’est pas l’apanage des hommes, dicte aux femmes comment disposer de leur corps. Quoi qu’elles fassent, elles sont jugées par la société et sont systématiquement réduites au statut de victime ou de putain. Pour Despentes, tant que cette morale sera imposée comme réponse à tout débat relatif à la sexualité féminine ou au corps féminin, la femme ne pourra être véritablement libre. King King Théorie permet d’ouvrir le débat, que nous vous suggérons de prolonger avec la lecture de Porno Manifesto d’Ovidie.

Publicités

5 réflexions sur “ON A LU, ON A AIMÉ

    1. 🙂 super. Tu verras c’est intéressant de lire les 2. Les points de vue se rejoignent même si elles ont chacune leur façon de voir les choses. A noter qu’Ovidie l’a écrit à seulement 22ans ! Elle explique d’ailleurs que certaines de ses idées ont un peu évolué depuis

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s