La vitalité selon Sidibé

malik_sidibe_fondation_cartier_reve_famlilier
(c) Malik Sidibé

Jusqu’au 25 février, la Fondation Cartier présente une importante rétrospective de l’œuvre de Malick Sidibé, décédé en 2016. Ce sont pour beaucoup des clichés réalisés Lire la suite

Publicités

A VOS EXPOS: la mode, la mode, la mode

La haute couture vous fascine, les podiums vous font rêver, la photographie de mode vous inspire, ces expositions programmées au cours de la saison 2017-2018 sont faites pour vous. A vos agendas !

irving_penn_dali_reve_familier
(c) Salvador Dali, Irving Penn,1947, Metropolitan Museum of Art, New York

« Christian Dior, couturier du rêve » au musée des Arts décoratifs

A l’occasion des 70 ans de la création de la maison Christian Dior, le musée des arts déco organise une grande exposition autour de l’univers de son fondateur et des couturiers qui lui ont succédé : Yves Saint Laurent, Marc Bohan, Gianfranco Ferré, John Galliano, Raf Simons et dernièrement Maria Grazia Chiuri. Vous pourrez admirer 300 robes de haute couture conçues de 1947 à nos jours mais également des toiles d’atelier, de nombreuses photographies, ainsi que plusieurs centaines de documents (illustrations, croquis, photographies de reportage, lettres et manuscrits, documents publicitaires…), et objets de mode (chapeaux, bijoux, sacs, chaussures, flacons de parfums…). Les commissaires d’exposition Florence Müller et Olivier Gabet ont également souhaité souligner l’amour du grand couturier pour l’art sous toutes ses formes et montrer différents tableaux, meubles et objets d’art qui l’ont inspiré. Du 5 juillet 2017 au 7 janvier 2018, Musée des Arts décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001

« Fortuny, un Espagnol à Venise » au musée Galliera

L’exposition, montée en collaboration avec le Museo del Traje de Madrid et le Museo Fortuny de Venise clôt la Saison Espagnole du Palais Galliera. Fils de peintre, Mariano Fortuny s’oriente logiquement vers la peinture avant de s’intéresser aux autres disciplines (gravure, photographie, design, scénographie). Il s’installe à Venise qui deviendra sa ville d’adoption. Ses premières créations textile, les châles «Knossos» en voile de soie sont imprimés de motifs inspirés de la céramique crétoise de Camarès. Il s’inspire, tout au long de sa vie, des motifs et modèles anciens (Antiquité, Moyen Âge ou Renaissance) et travaille la souplesse du vêtement, en créant des pièces intemporelles aux lignes droites. Le plissé fait sa renommée à l’image de la robe en soie « Delphos» qui est si finement plissée que même rangée en boule, elle retrouve sa fluidité une fois dépliée. Dans À la recherche du temps perdu , Marcel Proust lui rend hommage lorsque le peintre Elstir raconte «[…] qu’un artiste de Venise, Fortuny, a retrouvé le secret de [la] fabrication [des brocarts] et qu’avant quelques années les femmes pourront se promener, et surtout rester chez elles, dans des brocarts aussi magnifiques que ceux que Venise ornait, pour ses patriciennes, avec des dessins d’Orient. » Musée Galliera, du 7 octobre 2017 au 7 janvier 2018, 10, avenue Pierre Ier de Serbie 75116 Paris

« Irving Penn » au Grand Palais

En partenariat avec le Metropolitan Museum of Art de New York et la Irving Penn Fondation, le Grand Palais rend hommage au photographe américain Irving Penn, décédé en 2009. Photographe de mode reconnu, il est resté célèbre pour ses photographies de personnalités majeures telles que Pablo Picasso, Yves Saint Laurent, Audrey Hepburn ou encore Alfred Hitchcock. Son travail se caractérise par une élégante simplicité et une rigueur remarquable, du studio jusqu’au tirage auquel Penn accorde un soin méticuleux. Resté fidèle à la photographie de studio, il crée, dans chaque portrait, une véritable intimité avec son modèle, qui constitue la signature d’Irving Penn. Grand Palais, du 21 septembre au 29 janvier 2018, 3, avenue du Général Eisenhower, 75008

« L’Asie rêvée de Saint Laurent » au Musée Saint Laurent

Il faudra patienter un peu avant de pouvoir découvrir cette exposition qui n’est programmée qu’en fin d’année prochaine. Les objets d’art, les textiles et les motifs traditionnels asiatiques furent une source d’inspiration intarissable pour les peintres mais également bien sûr, pour les couturiers. Yves Saint Laurent fait partie de ceux-ci. Il proposa une vision à la fois littérale et imaginaire de l’Asie, fondée sur une solide connaissance de son histoire, de sa culture et de ses arts. L’exposition rassemblera une cinquantaine de modèles accompagnés de dessins originaux et d’objets d’art. Musée Yves Saint Laurent Paris, 5 avenue Marceau, 75116