Pré d’ici, une autre assiette est possible

pré-d-ici-restaurant
(c) Rêve familier

Le Pré d’ici n’a pas choisi son nom par hasard. Le chef, Benjamin de la Boutresse, qui a quitté le marketing pour se lancer dans la gastronomie, revendique une cuisine locavore, raisonnée, équitable et responsable. Tout un programme. Lire la suite

Publicités